Massimo-BotturaBonjour,

Aujourd'hui, une nouvelle très belle initiative pour recycler les invendus et s'occuper des personnes en difficultés.

Je vous parlais hier de changer nos lunettes et les projecteurs sur ce monde. Il n'est pas question de devenir angéliste et de proclamer haut et fort que tout va bien, qu'il n'y a plus de problèmes. Ce monde est terrible, il broie ses enfants. L'Homme a décidé qu'il tuerait son frère pour avoir sa terre, ses biens... Nous sommes quasiment revenus dans un monde d'où l'Humanisme a apparemment disparu.

Mais, ce n'est qu'une apparence. En fait, aussi vrai que ce monde semble être composé de 20% des être humains qui disposent de 80% des richesses, laissant les 80% du reste de l'humanité s'en sortir comme ils le peuvent, ou mourir, sans état d'âme, le tableau n'est pas aussi contrasté que ça.

Du noir assourdissant des ténèbres au blanc éblouissant de la lumière, il y a tout un spectre de nuances de gris de plus foncé au plus clair. L'humanité est ainsi : Un exemple ? Massimo Burrato, chef italienà la tête de L'Osteria Francescana à Modène, élu "meilleur restaurant du monde" en 2016 par le classement "Fifty Best".

Il a lancé en 2015 à Milan, lors de l'Exposition universelle, son premier "refettorio", une cantine où de grands chefs viennent cuisiner gratuitement pour les plus démunis à partir d'excédents alimentaires ou d'invendus. 

Lors des Jeux olympiques de Rio, en août 2016, aux côtés d'autres grands chefs, Massimo Bottura avait organisé la préparation de repas pour 5.000 Brésiliens démunis, en utilisant des produits cédés par des entreprises de restauration travaillant pour le village olympique.

Ce chef, veut ouvrir un "refettorio" animé par des grands chefs, sous l'église de la Madeleine, où existe déjà, depuis plus de 40 ans, le restaurant associatif Le Foyer de la Madeleine - ouvert à tous - qui sert le midi un repas pour 9 euros, facturé 1 euro symbolique pour les plus défavorisés, qui sont adressés par des associations d'entraide. Le lieu bénéficie notamment de dons du Crillon et de Fauchon.

Vous pouvez lire un article consacré à ce projet et à ce chef ici : https://www.lexpress.fr/actualites/1/culture/le-chef-italien-massimo-bottura-veut-ouvrir-a-paris-un-refectoire-pour-les-demunis_1972241.html

Massimo Burrato a créé une association  " food for soul" (de la nourriture pour l'âme) : http://www.foodforsoul.it/

im

Bravo M. Burrato, vous êtes une belle âme et je suis très heureuse d'évoluer dans le même monde que vous. Un monde où l'humain a sa place pleine et entière.

 

A bientôt ?

La Rêveuse