-bonnet-rigolo

Bonjour,

 

Ce matin, c'est le départ du calendrier de l'avent. 24 jours pour arriver jusqu'à cette jolie fête de Noël, fête de l'amour et de la famille.

Ce bonnet m'a inspiré une petite histoire. Il était une fois une petite fille qui, par les hasards de la vie, s'était retrouvée toute seule,"placée" comme on dit dans une institution. Les gens n'étaient pas méchants avec elle, ils étaient juste... débordés. Et la fillette se sentait le plus souvent abandonnée. Sa maman lui manquait terriblement. Une soirée où elle ressentait particulièrement la tristesse du manque de sa maman, elle décida de prendre quelques affaires et d'aller chercher une autre maman ailleurs. Elle se couvrit chaudement car l'hiver arrivait et les températures s'étaient refroidies. Surtout, elle mit le bonnet que lui avait tricoté l'une des animatrices du centre, la seule avec laquelle elle s'était sentie vraiment aimée, mais qui avait du quitter la maison pour s'occuper d'autres enfants. Une blessure de plus dans le coeur de la fillette. Le bonnet était rigolo, coloré et il lui semblait, quand elle le mettait que sa tristesse était moins lourde. Elle prit aussi deux couvertures car elle ne savait pas où elle allait pouvoir coucher et les récits des autres enfants résonnaient encore dans sa tête. "on a été obligés de coucher dehors, sous des cartons, il faisait froid, c'était affreux. On n'arrivait pas à dormir"...

Elle partit donc avec sa petite valise. Elle marcha longtemps, s'éloignant sans s'en rendre compte de la ville. elle arriva à l'orée d'une forêt. Entra dans cette dernière et décida de se coucher quelque part. Elle trouvé un grand arbre, s'installa en-dessous. Mis une couverture par terre et se pelotonna dans la deuxième couverture. Elle arriva à s'endormir, malgré la nuit, le froid, les bruits. Elle s'endormit en pensant très fort à sa maman.

"- C'est une petite fille ! Qu'est-ce qu'elle fait là toute seule ?

- Elle n'a plus personne. On devrait l'emmener avec nous.

- Tu n'y penses pas ? ils ne veulent pas que nous amenions quiconque là haut

- Oui, mais on ne peux pas la laisser ici toute seule. Regarde, elle est en train de doucement s'éteindre sous le froit de la nuit.

- Oh eh puis zut, on la prend avec nous."

La petite fille, frigorifiée, à moitié endormie mais incapable de se réveiller sentit qu'on la prenait délicatement, qu'on l'installait dans une sorte de nid douillet et elle entendit des clochettes, comme des grogenements doux et elle se sentit partir ou plutôt s'envoler. Au chaud, bercée, elle s'endormit aussitôt profondément.

Arrivés à destination. Les deux compères laissèrent la fillette bien au chaud et se dépêchèrent de rentrer dans le chalet.

"Wanda, Wanda, on a trouvé une petite fille et on l'a ramenée"

Wanda regarda les deux lutins en haussant un sourcil. "Où est-elle ?

- dans le traineau."

Wanda sortit, prit la fillette délicatement dans ses bras et l'amena à l'intérieur. Elle entra dans une chambre, déshabilla l'enfant, sourit en lui retirant le bonnet rigolo qu'elle avait mis sur sa tête, mit l'enfant dans un lit, la borda et lui fit un baiser sur le front

"Dors bien mon enfant, fais de beaux rêves bleus".

Elle ferma la porte et retourna voir les lutins, qui attendaient l'air anxieux.

"Alors, j'attends. Pourquoi avez-vous enfreint la règle impérative de ne jamais amener quelqu'un ici ?

Ben,dit le premier lutin. j'ai vu un drôle de bonnet dans la forêt et j'ai eu envie de m'approcher pour le voir de plus près

Oui, dit le second lutin, et c'est là qu'on a trouvé la petite. On ne pouvait pas la laisser abandonnée ?

Et que va-t-on en faire ? Ici, il n'y a que vous les lutins, Santa et moi. Aucun humain et encore moins de place pour une enfant ? Elle va grandir, et que va-t-il se passer alors ?"

Les deux lutins regardaient leurs pieds.

"Mais on ne peut pas l'abandonner" dirent-il à voix basse, résolus l'un et l'autre à se battre pour que l'enfant reste avec eux, au chaud et entourée d'amour.

Wanda sourit doucement, elle les aimait ces lutins indisciplinés, joyeux, mais incontrôlables, mais tellement gentils, emplis d'amour et toujours prompts à ramener l'oiseau tombé du nid, le chevreuil blessé, une petite fille abandonnée.

"On la garde jusqu'à nouvel ordre, je vais voir avec Santa ce que l'on décide, allez retournez à l'atelier, Noêl est dans 24 jours et nous avons encore beaucoup de jouets à faire. D'ailleurs, vous avez ramené tout ce qu'il y avait sur la liste ?

- Oui, les branches, les pommes de pin, les baies, les plums, les poils.... Tout !

- Très bien"

Les lutins repartirent soulagés, la petite fille était sauvée, au chaud pour le moment. Ils demanderaient plus tard d'aller la voir si Wanda voulait bien.

Wanda, quant à elle, avait déjà une petite idée de ce qu'elle voulait faire avec cette petite fille.

"Santa, nous avons un problème sur les bras. Un très joli problème avec des mèches noires comme la nuit et un petit bonnet coloré comme un arc-en-ciel"

Le Père Noël sursauta en entendant sa femme entrer dans la pièce, elle savait évoluer sans faire de bruit et surprendre son époux était l'un des petits plaisirs dont elle usait et abusait

"- Quoi ?

- Les lutins ont ramené une fillette. Elle est couchée dans la chambre bleue et elle dort à poings fermés.

- Allons bon. Et tu as une idée de la suite pour cette enfant ? Tu sais qu'elle ne peut pas rester ici avec nous éternellement ?

- Oui, je sais. Mais j'ai une idée. Tu te souviens de ce jeune couple qui n'arrive pas à avoir d'enfants ? Ils ont un tel désir que chaque année, ils apparaissent sur la liste des jouets de Noël, mais leur enfant n'est pas là. Je me disais que sur ta tournée, tu pourrais peut-être leur laisser l'enfant bien au chaud dans la remise et insuffler l'idée à l'un ou l'autre d'aller y regarder parce qu'il y a eut du bruit et qu'il veut s'assurer que personne n'est entré ?"

Le Père Noël sourit. "Ma chère Wanda, tu penses toujours à tout, je ne sais pas ce que je ferai sans toi."

Ainsi fût-il fait. La petite Eléonore resta jusqu'à la nuit de Noël avec les lutins, le père Noël et Wanda et le 24, le Père Noël l'embrassa très fort, Wanda aussi, les lutins pleurèrent toutes les larmes de leur corps en voyant la petite s'en aller".

Quelle ne fût pas la surprise du couple en constatant que le bruit qu'ils avaient entendu était celui d'une fillette qui était venue se coucher dans la chambre. Ils passèrent une nuit magique avec elle. Après avoir effectué les recherches pour savoir d'où elle venait, ils entamèrent la procédure d'adoption et une famille heureuse fut constituée.

Quelque part, Santa et Wanda sourirent du bonheur retrouvé des uns et des autres. Et tous les ans, au pied du sapin, un nouveau bonnet très rigolo et très coloré était au pied du sapin de la part de "Wanda, Santa et les lutins".

Si vous voulez vous aussi réaliser ce bonnet, je vous conseille de vous rendre sur ce blog très généreux : http://miclasouris.over-blog.com/

Sur cette page-là : http://miclasouris.over-blog.com/article-tuto-du-bonnet-rigolo-93377644.html

Perso, il faut que je regarde si j'ai suffisamment de laines différentes pour le réaliser.

A demain ?

La Rêveuse