Morwenna

Bonjour,

Je viens de finir un livre que j'ai beaucoup aimé : "Morwenna" de Jo Walton, romancière britannique installée au Canada. Elle est l'auteur d'autres livres que je lirais bien du coup... Notamment la trilogie du subtil changement, avec "le cercle de Farthing", "Hamlet au paradis" et "une-demi couronne". Je suis très tentée également par ses romans indépendants : 'tooth and claw" (en anglais) et "mes vrais enfants"

Pour vous résumer l'histoire, "Morwenna" est le journal d'une jeune fille qui a survécu à un terrible accident qui lui a laissé des séquelles, physiques et morales. Je ne vous dévoilerai pas lesquelles pour que vous gardiez toute le plaisir de la découverte des premières pages du roman, du cadre qui pose l'histoire.

Morwenna a un regard particulier sur le monde et un rapport plutôt sain à la magie. Le livre est à la fois léger et suscite des réflexions sur la différence, sur l'utilisation du libre-arbitre ou de la magie, sur les rapports avec la famille, l'establishment.  Des petites reflexions suggérées par des scènes en demi-teintes. Ce livre est comme un tableau que son auteure peindrait par petite touches. De près, nous ne voyons qu'une assemblage de tâches harmonieux et ce n'est qu'en nous éloignant que Morwenna nous donne d'apprendre ce qu'elle vit, ce qu'elle est, ce à quoi elle aspire. Ses regrets, ses peurs, ses espoirs.

J'ai vraiment aimé le livre et ce qui en fait, à mes yeux, un livre particulier est qu'il est émaillé de références littéraires à des oeuvres de fantastique. Je suis d'ailleurs en train d'en dresser la liste. J'en ai lu certains, d'autres sont des découvertes s'ils existent, ce que je pense.

J'aime beaucoup ces sauts de puces durant lesquels on lit un livre, qui nous amène à livre un autre livre, qui nous amène, à son tour, à en lire un autre.

Je faisais souvent cela lorsque je finissais un livre en regardant les livres édités par la même maison d'édition à la fin et en choisissant le prochain. Une belle chaîne de lecture en quelque sorte.

Un grand merci à mon amie pour m'avoir prêté ce "Morwena".

A bientôt .

Marylo

 

Enregistrer

Enregistrer