nuages

Bonjour,

Aujourd'hui, une histoire que j'ai raconté en chuchotant à l'oreille de ma petite fille qui écoutait en ouvrant grands ses yeux et ses oreilles...

Il était une fois une princesse des nuages qui s'appelait Zoé et qui décida de venir sur Terre pour s'amuser. Mais comme elle n'était pas comme les autres enfants, elle fût rapidement mise à l'écart, cela la rendait un peu triste, mais elle se consolait en faisant ce qu'elle aimait le plus : jouer avec le vent et se rouler dans la neige, car elle lui rappelait ses chers nuages. C'est d'ailleurs pour cela que les autres enfants la laissaient à l'écart. Un jour, qu'elle courrait avec le vent en riant aux éclats, elle tomba en arrêt devant un garçon qui la regardait en souriant.

"Je peux jouer avec toi ?" Elle en fût tellement surprise qu'elle s'arrêta net.

"Euh oui, je suis Zoé, j'aime courir avec le vent, j'aime me rouler dans la neige car elle me rappelle mes nuages"

"C'est dingue ça. moi aussi j'adore me rouler dans la neige, elle me rappelle l'écume de la mer"... Car le petit garçon était Léo, le prince de l'écume.

A partir de ce jour-là, les deux enfants furent inséparables, faisant des courses contre le vent, jouant à celui que le vent pousserait le plus loin. Jouant dans la neige ou dans l'eau, se roulant dans l'écume, mais Léo était très fort à ce jeu-là, comme Zoé avec la neige.

Un matin, Léo attendit Zoé en vain. Cette dernière était introuvable. Léo, le coeur brisé, parti vers la mer. Plus rien ne le rattachait sur cette terre. Alors qu'il marchait, une bourrasque de vent le poussa et le rire de Zoé éclata, il se retourna brusquement, personne. Léo haussa les épaules, Zoé lui manquait tant qu'il s'imaginait des choses. Il repartit en baissant la tête et ravalant ses larmes. A nouveau, le vent le poussa et le rire de Zoé retentit, il se retourna et compris. Zoé était repartie dans ses nuages et elle jouait à nouveau avec lui. Il sourit et se mit à courir, à courir, poursuivi par le vent/Zoé, qui riait, riait. Arrivé à la mer, Léo plongea. Alors le vent joua avec l'écume encore et encore.

Depuis ce jour, si on tend l'oreille en bord de mer, on peut entendre le rire des deux enfants qui jouent : la Princesse des nuages et le Prince de l'écume.


A demain

La Rêveuse