PoiresDaumier

Bonjour

Encore un coup de gueule aujourd'hui, après avoir entendu une information dans le journal de ce matin...

Entre le "casse-toi pauvre con" et le "Sarkozy, je te vois", quelle est la différence ? 

Entre le "Salope" et le "Hou, la menteuse", quelle est la différence ?

Dans les deux cas, ce sont les citoyens qui sont en accusation, alors que les politiques n'ont subi rien d'autre que le blâme de leurs concitoyens pour leurs propos diffamants, mais la justice est restée muette.

Alors, je tire la sonnette d'alarme : dans quel pays vivons-nous pour qu'un tel fossé se creuse entre les politiques et les citoyens? Internet est un lieu de liberté et certes la liberté peut être dangereuse. Traiter quelqu'un de nazi ou d'assassin, ou faire courir des rumeurs est passible de sanctions pénales et ça, je le comprends bien. Mais que de simples remarques se voient infliger des sanctions alors qu'il ne s'agit que d'un certain humour est exagéré et surtout ouvre la porte à n'importe quelle débordement à l'avenir.

Je me souviens des guignols, il y a quelques années qui montraient la population entière emprisonnée, y compris le bébé qui venait de naître. A l'époque, nous avions ri de bon coeur.

Aujourd'hui, je m'interroge : si ce sketch repassait, je ne rirais plus ou je rirais jaune.

Au pays des humoristes et des caricaturistes tel Daumier, l'humour serait-il en passe de se perdre à la Cour ...

A bientôt
Marylo, la rêveuse