Bonjour,

Petite billet triste aujourd'hui.

Comme chaque année avec une bande de copines (nous nous sommes rencontrées lorsque nous étions parents d'élèves au collège et ma fille est actuellement en terminale!) nous avons participé au téléthon avec nos petits moyens. Etant toutes créatives, nous avons un stand et proposons aux gens d'acheter des cadeaux de Noël au profit du téléthon. Nous ne gagnons personnellement rien dessus (nous perdons même de l'argent puisque nous utilisons des matériaux achetés, mais là n'est pas le propos, c'est notre contribution volontaire et joyeuse :o) ). Cette année étaient proposés, entre autres, des boîtes avec collage de serviettes, des porte-photos en pate durcissante, des cartes de Noël, des petits gâteaux maison, des marques-pages en broderie "Hardanger", des petits coeurs pour orner le sapin ou faire des porte-clés, des objets en verre peints et des bijoux. Eh bien, et j'espère que je me trompe, mais l'ambiance générale était au "je veux faire de bonnes affaires" et non à la générosité toute simple.

Alors, je m'interroge : les gens ne sont-ils généraux que grâce à ce battage médiatique et les "gens", cette entité floue qui s'apparente plus à un marais qu'à de l'eau claire, ne veulent-ils désormais donner que via un "politiquement généreux" qui s'affiche ?

Je ne sais pas pourquoi cette année cette journée a été si tristounette. A tel point qu'une jeune (très jeune) fille, qui tenait également un stand, a exprimé tout haut ce que nous pensions tout bas : elle s'est exclamé à voix haute dans la galerie dans laquelle nous étions installées : "mais arrêtez-vous, c'est pour le téléthon merde!"

Je sais que ce n'est pas une méthode de mettre le couteau sous la gorge des gens pour qu'ils participent "volontairement" et je pense que ce billet d'humeur est juste dû à la déception. Evidemment les gens sont libres et évidemment je ne vais pas devenir hargneuse après cela. Mais je me sens de plus en plus mal dans ce monde où ne comptent souvent que les apparences. Si la télé n'existait pas et ne médiatisait pas cet événement, quel serait le volume de générosité silencieuse et discrète ???

Le bruit ne fait pas de bien. Le bien ne fait pas de bruit...

A bientôt. La Rêveuse